Bentô du lundi flemme

Enfin, du dimanche soir flemme. « Tiens, je fais quoi ? Oh ben du couscous. Avec des trucs. Genre des petits pois. Et puis une salade. »

Simple, presque simpliste, mais nourrissant, et puis goûtu quand même :)

Bentô semoule et salade

  • salade verte (deux sortes)
  • un bout de concombre
  • sauce : une noisette de wasabi, du citron, de la sauce soja, de l’huile d’olive
  • un Manchoui 1
  • semoule
  • sous la semoule : fromage de chèvre, petits pois et betteraves

Bentô semoule et salade, ce qui était caché dessous

Notes:

  1. un Manchoui, c’est comme un Kinder Pingui, mais tchut-tchut-pas-de-marque

Bentô semoule et soupe de paupiettes

J’ai déjà parlé des multiples vies des paupiettes. Mais qu’advient-il du vin dans lequel ont cuit les paupiettes, quand la viande a été mangée ? Nous avions fait deux de ces merveilles avec du vin blanc, de la verveine (initiative de l’Amoureux) et des raisins secs, et le liquide restant, parfumé de jus de viande, on n’allait tout de même pas le jeter ! Donc nous y avions mis des carottes en lamelles, des pommes de terre en tranches et des fanes de navets nouveaux (oui, le panier surprise de la Ruche cette semaine contenait des navets nouveaux, au goût piquant et pourtant si fin, je les ai mangés crus tellement ils sont bons).

Mais dans mon bentô, je ne pouvais pas mettre de liquide, il n’est pas hermétique. Donc j’ai déposé une couche de graine de couscous, et ai versé dessus la soupe froide, et ai laissé gonfler toute la nuit. Au lendemain, le bouillon gras et parfumé avait imprégné la semoule, c’était excellent. J’ai rajouté en plus un peu de beurre d’escargot sur les légumes (oh, c’est l’hiver, hein, ‘fait froid, faut manger un peu gras).

Bentô soupe de paupiettes et semoule Avec ça, un demi-navet nouveau, deux feuilles de chou blanc renfermant de l’emmental pour l’une et du fromage de chèvre pour l’autre, deux madeleines, une clémentine, du chocolat noir aux framboises et un raton-laveur. Qui s’est barré avant que je prenne la photo, le sagouin.

Bento tout simple

Je découvre la semoule fine un peu par hasard. J’avais déjà mangé des gâteaux de semoule, ou de la semoule au lait (et ça y est, j’ai écrit semoule trois fois, je ne sais plus ce que ça veut dire, fichu cerveau), mais je ne l’avais jamais utilisée comme la semoule ‘classique’, la graine, le couscous, quoi. Ben c’est très bon.

Il restait des lardons dans le paquet, hop, dans ma boîte, comme des bonbons (poke @enkimy :3).

En bas, semoule fine, petits pois, carottes, et un peu de beurre salé paske zut. En haut, deux biscuits à la figue, une coupe de lardons fumés, du comté, un reste de salade de fruits.

Bento du mercredi, thon et brie

J’en ai un peu marre, en fait, des « bento du {jour} », en plus je ne peux pas m’empêcher de faire des rimes toutes nulles ou des jeux de mots. Je trouverai une autre formulation. Hop, le bento de mercredi dernier, ni vu ni connu.

A gauche, de la semoule, avec un oignon nouveau émincé. A droite, en partant du haut, des billes de chocolat épicé Valrhona, des tranches de thon fumé, des tranches de brie, des haricots verts cuits à la vapeur et du sésame, et une tomate cerise - deux de ses congénères se cachent sous le thon et le brie.

Le thon fumé, c’est une découverte sympathique de ces derniers jours. Ça ressemble au saumon fumé, mais c’est plus fort. Je dois avouer n’y avoir pas reconnu le goût du thon ‘classique’. Il faudra que j’essaie en roulé avec du fromage frais, tiens =)

Bento du vendredi, mille-(enfin deux)-feuilles de biscuits et fruits

Hier (donc jeudi dernier, puisque ce truc traîne dans mes brouillons depuis lors, lalala), c’était croques-monsieur. Je me suis laissée convertir aux toastinettes par mon Amoureux – j’aime bien mais la prochaine fois ce sera avec du vrai fromage (oké, ça fondra moins bien). On a chacun sa manière de faire, l’empilement n’est pas le même, on fait des croques customisés =D la différence majeure étant le positionnement des morceaux d’ananas. Oui, parce que chez moi on les fait à l’ananas. Et c’est *nom*. Et en fait je ne voulais parler des croques-monsieur d’hier soir que parce que, forcément, il restait de l’ananas. Des toastinettes aussi, oui, on n’en met qu’une mais c’est pas la question. Donc mon dessert de bento en contient un peu. Voilà voilà. Heum.

A gauche, graine de couscous avec persil, curcuma et paillettes de piment, petits pois et saucisses. A droite, quatre petits-beurre cachés sous une pomme entière mais en lamelles (je m'arrange pas, décidément), avec des noix de cajou et des raisins secs. Et de l'ananas.

Bento du lundi, poires et dragées

Ce ne sont pas des haricots blancs, mais bien des dragées.

Je ne me suis pas trop foulée ce matin, hop de la semoule, hop des saucisses coupées en rondelles et de l’emmental en lamelles, tiens chouette il reste des tomates séchées, et vlam des petits pois par-dessus. Pour dessert, des petits-beurre recouvert d’une demi-poire (si si, la demi-poire a presque rempli l’étage, l’animal entier se la jouant pomélo chinois question taille), des cranberries séchées et des dragées.

Alors, les dragées. Trouvées par pas cher quand on connait le prix des amandes seules, elles sont bien bonnes, mais c’est des dragées de compèt, hein, pas le truc que tu donnes à la demoiselle d’honneur de 6 ans. Heureusement que j’ai de bonnes molaires, elles ont bien bossé sur ce coup-là.

Bento du vendredi, restaillons

Ayant acheté le mois dernier assez de nourriture pour tenir un siège, nous en étions au point où on pouvait encore bien tenir, mais bon des courses pour varier un peu ça serait pas trop mal quand même. « Vendredi soir », me disait l’Amoureux. Bah ok, mais je mange quoi vendredi midi ?

J’ai tout de même pas trop mal réussi, je crois :3 A dire vrai, je pense que me faire des bentos presque chaque midi augmente ma capacité à trouver des idées de repas !

A droite, semoule avec navet et oignon crus en fines lamelles, tomates séchées, et persil. Et quelques épices qui n’ont pas vraiment fait leur coming-out : graines de moutarde écrasées, poivre long et genièvre – j’ai vraiment pas le chic avec les épices =(

A gauche, un montage de petits-beurre, crème de marron mêlée de crème fraiche et un peu de lait pour fluidifier, et pommes tranchées en lamelles fines cuites au micro-onde (1 à 2 minutes). La boite ayant été un peu penchée lors du transport, tout le dessert s’est tassé d’un côté…


Flash info : j’avais oublié ce bento-là ! Il date du 18, mais il était super bon, et me montre bien ce que je dois refaire, et les erreurs que je ne dois jamais réitérer.

A refaire : cordon bleu tranché sur fond de semoule avec plein plein plein de persil, des noix de cajou, une salade de céleri et chou blanc, petits canapés de guacamole. A ne pas refaire : découper les canapés à l’emporte-pièce, une horreur à manier, et j’ai mangé la moitié de la tartine de base à cause des chutes.

Bento du vendredi, poireaux et gifflar kanel

Le bento est très à la mode en Europe, ces dernières années. Je n’ai pas pour habitude de suivre la mode =P mais j’aime beaucoup l’idée, et puis j’ai trouvé une bentobako (boite à bento) magnifique, il y a trois-quatre ans : sobre, élégante, pas pioupiou pour un sou, et puis… grande (900mL) ! Étant assez bonne mangeuse, je ne m’imaginais pas emporter une boîte de 500mL : qu’y mettrais-je ? Une cuillère de riz, une saucisse et une fraise ? Très peu pour moi =D

Je posterai de temps en temps le contenu du bento que je me prépare pour le boulot.

Étage du bas (en haut sur la photo) : graine de couscous, fondue de poireaux, une saucisse coupée en deux.

Étage du haut (donc, heum, en bas sur la photo) : une coupelle contenant un gifflar kanel, une autre remplie de fruits séchés, une carotte coupée en tronçons, et du comté.

La graine de couscous, c’est le truc pratique-pour-quand-on-n’a-pas-le-temps (ou qu’on a la flemme) le matin : on balance en pluie au fond de la boîte, on recouvre d’eau bouillante, on couvre, et on prépare le reste en attendant que les grains gonflent. Ne pas oublier de saler !

Les gifflar kanel sont des roulés à la cannelle danois, je les avais achetés chez Ikea (en même temps qu’une boîte de biscuits à l’avoine reliés deux à deux par du chocolat noir, une tuerie *o*). Les fruits séchés ne sont pas des fruits secs, attention ! Ce sont des fruits déshydratés, pommes, poires, melon (*o*), ananas… trouvés à la foire début septembre.

Bento du vendredi 22 octobre 2010