« Soupe » de patates et Morteau au romarin

C’était un vendredi soir. J’étais toute seule chez moi. La torpeur me prenait, et je lorgnais régulièrement vers ma bouteille de whisky quand une petite pépée blonde déboula dans le- hum. Oups.

J’étais donc seule parce que mon Amoureux a la bonne idée de bosser tard le vendredi. Salaud. (je t’Aime)

Il restait un peu de saucisse de Morteau et j’avais rêvé toute la journée de ce que j’en ferais, avec des patates et des oignons. Ce que j’ai donc mis à exécution, en coupant de petits bouts de saucisse, de petits bouts de patates, de petits bouts d’oignons, et en lançant tout ça en feu doux avec quelques brins de romarin, pendant une demi-heure environ. Comme j’avais mis un peu d’eau pour que ça n’accroche pas, ça a fini en soupe épaisse, et c’était très chouette.

"Soupe" de patates et saucisse de Morteau au romarin

Ingrédients pour une personne seule et affamée

  • 1/4 de saucisse de Morteau
  • 3 à 4 petites pommes de terre
  • 1 oignon moyen
  • 2 à 3 branches de romarin

Modus operandi

Émincer l’oignon et le mettre à blondir dans très peu de matière grasse, dans une petite poêle. Couper la saucisse en rondelles, puis en quatre. Ajouter dans la poêle. Laver les pommes de terre, les éplucher si elles ne sont pas bio et si ce n’est pas à votre goût, les couper en rondelles, puis éventuellement en deux ou en quatre, l’idéal étant des morceaux de même volume et de même épaisseur. Ajouter un demi-verre d’eau dans la poêle et laisser à feu doux, avec le romarin. Remuer de temps en temps, piquer une patate pour vérifier la cuisson, et manger chaud.

Verdict

Bah c’est super bon, je recommande. Dans le même temps, oignon + patates + saucisse de Morteau, ça peut pas louper.

Tourte PPCC?v=2.0

Cette fois j’ai noté les proportions ! Et comme je n’avais pas de vrai citron sous la main j’ai mis du jus. Et pis j’ai rajouté du romarin. Et pas de jambon. Une version 2, quoi.

  • deux pâtes à tarte (ici, feuilletées)
  • 5 oeufs
  • 77 g de crème (…j’ai pesé la boîte avant et après utilisation… on fait avec ce qu’on peut, hein)
  • 80 g d’emmental râpé
  • 2 bouchons de jus de citron (c’est une grosse bouteille, donc à gros bouchon)
  • une poignée de romarin séché
  • une grosse boite de petits pois et carottes

Il suffit de tout mélanger sauf les légumes (et les pâtes, évidemment), étaler une pâte, répartir les légumes, puis verser l’appareil aux œufs dessus, et enfourner à four chaud (zut, le temps, voilà ce que je n’ai pas mesuré).

Une part de la tourte en question. La texture était un peu plus proche de la quiche ou du flan que la dernière fois, étrange.
Et un morceau de la tourte a bien entendu fini en bento le lendemain, accompagné de maïs, cornichons doux, et pour dessert, une demi-pomme, des abricots secs et des pruneaux, et des chocolats *o* et des amandes.