Salade du soir

Salade du soir

Nous avons une quantité phénoménale de salade verte (une par semaine) alors que nous n’en sommes pas de grands mangeurs. Donc on essaie de se pousser à faire de grosses salades composées régulièrement. Et quand le frigo est tellement plein qu’on ne peut pas se permettre d’y ajouter une jatte, on fait les mélanges directement dans l’assiette :D

Ici, dans l’ordre, on a donc :

  • de la salade verte
  • des betteraves crues râpées
  • des carottes râpées
  • des petites patates nouvelles
  • du maïs
  • des petits pois mange-tout que c’est une merveille ces machins, 15 minutes à la vapeur, pas plus, ça fond dans la bouche
  • des oignons frits, pour ajouter du croquang’
  • du sésame. Plein.

Avec une sauce toute simple : moutarde, vinaigre balsamique, huile de noisette et huile d’olive.

Avec ça, j’ai plus faim, mais j’en reprendrais bien… ce sera dans la boîte pour demain, soyons raisonnables :3

Bentô du lundi flemme

Enfin, du dimanche soir flemme. « Tiens, je fais quoi ? Oh ben du couscous. Avec des trucs. Genre des petits pois. Et puis une salade. »

Simple, presque simpliste, mais nourrissant, et puis goûtu quand même :)

Bentô semoule et salade

  • salade verte (deux sortes)
  • un bout de concombre
  • sauce : une noisette de wasabi, du citron, de la sauce soja, de l’huile d’olive
  • un Manchoui 1
  • semoule
  • sous la semoule : fromage de chèvre, petits pois et betteraves

Bentô semoule et salade, ce qui était caché dessous

Notes:

  1. un Manchoui, c’est comme un Kinder Pingui, mais tchut-tchut-pas-de-marque

Poicamole au chèvre

Poicamole au chèvre

Ok, je suis un peu embêtée avec cette recette. Parce que c’est un exemple typique de ma cuisine du week-end « et si je mélangeais ça et ça ? » (je devrais limite en faire une catégorie à part sur le Basilic). Donc c’est difficile d’indiquer les proportions – encore plus que d’habitude.

Concrètement c’est un poicamole (mais il n’y a ni oignon ni avocat). Ou un houmous de pois (mais il n’y a pas d’huile d’olive). Enfin une crème de petits pois, quoi. On va rester sur poicamole, j’aime bien le mot.

Ingrédients

  • des petits pois
  • de la crème fraîche
  • du bon chèvre frais (genre Petit Billy)
  • jus de citron
  • sel, poivre, piment
  • cébette

Modus opérandi

Tout mettre dans le mixer. Et mixer. Rectifier l’assaisonnement au goût. Tartiner. Voilà. Heum.

Verdict

Nicol Bolas a essayé de me chopper le pot, mais je l’ai arrêté à temps. Il ne me faisait pas peur, c’est un couteau à bout rond.

Poicamole au chèvre (2)

Soupe de petits pois et tomates

Soupe de petits pois et tomates

Ce que vous voyez plus haut est une soupe de petits pois. Non non, n’argumentez pas, ce sont des petits pois. Booon ok il y a de la tomate aussi. Mais c’est ça qui est surprenant : au goût, c’est le petit pois qui domine. Mon cerveau a eu du mal à saisir au début.

À la base, c’était une sauce pour les pâtes, un truc simple, tomates, laurier, romarin, cannelle, petits p- oui donc un truc simple, rhoh, chut.

Et puis il en est resté, et l’idée saugrenue m’est venue d’en faire une soupe froide. Il fait moche, mais on est fin avril, donc pour invoquer l’été on fait des gaspacho-like et pis c’est tout.

Ingrédients

  • une grosse boîte de tomates pelées
  • la moitié d’une grosse boîte de petits pois
  • 3 feuilles de laurier
  • du romarin
  • sel, poivre
  • cannelle
  • lait

Modus operandi

Mettre les tomates et leur jus dans une casserole. Écraser les tomates, en les coupant par exemple, ajouter les épices et laisser cuire à feu moyen, en remuant souvent, et en écrasant de temps en temps.

En fin de cuisson, ajouter les petits pois.

Manger une partie avec des pâtes ou simplement laisser refroidir.

Retirer les feuilles de laurier. Verser dans un blender, mixer quelques secondes. Ajouter un peu d’eau, un peu de lait pour obtenir le goût et la texture désirée en mixant de nouveau quelques secondes.

Servir bien frais.

Verdict

Vraiment bon : la cannelle ressort bien, c’est frais et moelleux. Les tranches de pizza chaudes sont optionnelles mais c’était un bon accompagnement !

Bentō pâtes au pesto d’asperge, salade diverse

Bon, mes bentō se ressemblent beaucoup ces temps-ci : pâtes en haut, salade en bas. C’est bien, remarquez, parce que c’est typiquement le genre de plat qui a mille variations !

Bentō pâtes pesto d'asperges, salade aux haricots
En haut : pâtes radiatori sur un lit de pesto d’asperges et épinards du commerce, une jolie trouvaille, mais un trop petit pot :'( .
En bas, batavia avec petits pois et haricots rouges, avec sauce huile d’olive, citron et wasabi.
Les radiatori, c’est rigolo, on dirait un peu les puces du jeu Piqu’Puces (pas taper, non non non, aïeu).

Bentô au riz multiple

Comme souvent chez moi, les plats sont des chats – aux multiples vies, donc. Il y eut du chou-fleur un jour, du canard confit un autre, et du riz un troisième, qui recueillit les restes des deux autres. Et le surlendemain, un ajout de haricots rouges et de petits pois vint compléter le mélange.

Bento riz aux multiples vies
Mélange de riz aux légumes et esprit de canard à gauche ; chou-rave, tranche de Saint-Genix.

Poulet pané

Trois escalopes furent forgées, une pour la développeuse dans les montagnes, une pour son Amoureux vers la vallée, et la dernière… en secret, la dernière attendait dans le frigo son heure. Une escalope pour les attirer tous et dans les boites à bento terminer.

Mardi :

Une belle escalope de poulet, panée à la mimine, sur un lit de riz bien moelleux, avec ananas et ketchup. Et en dessous, des framboises (mangées à 17h, j’avais une action importante à effectuer au taff, et les framboises étaient ma récompense :3 ), de la salade, un bout de morbier et une petite galette parfaitement oubliable faite du reste d’œuf et du reste de chapelure.

Mercredi :

 

Une demi-escalope panée, avec flageolets, petits pois et ananas. Salade, emmental et framboises, tout simplement.

Bento tout simple

Je découvre la semoule fine un peu par hasard. J’avais déjà mangé des gâteaux de semoule, ou de la semoule au lait (et ça y est, j’ai écrit semoule trois fois, je ne sais plus ce que ça veut dire, fichu cerveau), mais je ne l’avais jamais utilisée comme la semoule ‘classique’, la graine, le couscous, quoi. Ben c’est très bon.

Il restait des lardons dans le paquet, hop, dans ma boîte, comme des bonbons (poke @enkimy :3).

En bas, semoule fine, petits pois, carottes, et un peu de beurre salé paske zut. En haut, deux biscuits à la figue, une coupe de lardons fumés, du comté, un reste de salade de fruits.

Tarte aux légumes, un classique

Encore une nouvelle version de la tarte petits-pois carotte. À la base ce devait être une tarte « aux légumes ». Il s’est avéré que pour légumes nous avions… des carottes. Des fraîches. Hum. Ah, et une boîte de petits pois. (et des courgettes aussi, mais elles étaient réservées pour un autre usage)(on a fait un planning prévisionnel de menus sur la semaine, je ne vois pas du tout à quoi vous pouviez bien penser)

Ingrédients

  • une pâte feuilletée (pour ce que ça a servi, tiens, le fond était tout détrempé – j’adore ça mais pour le feuilletage on repassera)
  • un gros demi-oignon
  • un certain nombre de lardons
  • 5 carottes
  • une petite boîte de petits pois
  • 2 yaourts
  • 2 œufs
  • un peu de lait
  • sel, poivre, herbezépices
  • fromage râpé

Modus operandi

Couper les carottes en petits morceaux (demi-rondelles par exemple), les faire cuire à la vapeur. Hacher l’oignon. Faire revenir les lardons pour les dégraisser (facultatif). Préchauffer le four à 180°C. Battre les oeufs et les yaourts, fluidifier avec du lait, pour avoir une migaine qui passe bien entre les légumes pour remplir tous les espaces. Assaisonner au goût.

Étaler la pâte dans un moule, y étaler les petits pois, juste de manière à faire une couche fine. Ajouter les oignons puis les lardons, et les carottes. Finir en répartissant la migaine par-dessus, et le fromage. Glisser au four et laisser cuire. Vous saurez quand c’est fini. Si si. Ça se sent.

Et le lendemain, les restes se sont faufilés dans ma boîte à bento.

En bas, tarte petits pois / carottes / oignon / lardons, avec des graines de nigelle. En haut, brioche rassie, raisins secs, demi-pomme Granny, yaourt et miel.

À noter qu’il aurait fallu peut-être faire cuire les oignons et mieux égoutter les petits pois, car ils ont dû rejeter de l’eau.