Cuisine et partage

Je suis depuis quelques temps très attachée à la culture du partage, à l’open source, au libre, et je voudrais que cela se ressente dans tout ce que je fais. Je parle souvent – peut-être un peu trop – de logiciels libres, du fait que j’utilise l’OS Ubuntu (GNU/Linux – les puristes argueront peut-être qu’Ubuntu n’est pas ce qui se fait de plus libre, mais je ne suis pas puriste, et si je soutiens l’idée du libre, je tiens à une utilisabilité personnelle ; mais je suis ouverte à toute suggestion d’OS « mieux » :3 ), et la diffusion du savoir est une chose très importante pour moi.

Le lien avec le Basilic ? Les recettes que je trouve sur le net, dans des livres, ou que j’invente, et que je transmets. La possibilité pour ces recettes d’évoluer, d’être appropriées par d’autres (dans le sens «faire sien», et non clamer la paternité).

J’ai pris conscience de cela dernièrement, lors d’un passage chez la famille de mon Amoureux. Pour remercier nos hôtes de leur accueil, nous avons fait le dernier dîner, avec les linguine aux noix de St-Jacques et sauce vinaigre balsamique, et une fondue de poireaux. Ce plat avait déjà changé dernièrement, pour un anniversaire, où nous avions considéré que des crevettes complétaient d’heureuse façon les St-Jacques, trop peu nombreuses – outre le goût nouveau des crevettes, nous avions constaté un effet psychologique important : yavait plus de trucs dans l’assiette ! Et lors de ce dernier repas, la sauce au vinaigre a pris un tournant caramélisé du plus bel effet ! Nous avons alors discuté du plat avec nos hôtes, charmés, et dans la conversation est venue l’idée de remplacer le vinaigre par de l’encre de seiche, pour un goût iodé. Comme cela changeait radicalement la sauce, j’ai proposé en riant qu’ils fassent une nouvelle branche du plat (bon, en vrai, la sale geeke que je suis a utilisé des termes techniques informatiques par automatisme et ils n’ont rien compris).

Je considère mes recettes comme sous licence Creative Commons CC-BY-SA, c’est-à-dire que vous, lecteurs, pouvez les réaliser, les publier chez vous, telles quelles ou modifiées (en me citant, hein, soyez sympas), les améliorer, faire des forks (c’est-à-dire une version différente, tout en maintenant l’existence de la recette de base)… Je vous fais confiance !

Donc… Cuisinez, mangez, goûtez, partagez !

Laisser une réponse

Your email address will not be published. Required fields are marked *

To create code blocks or other preformatted text, indent by four spaces:

    This will be displayed in a monospaced font. The first four 
    spaces will be stripped off, but all other whitespace
    will be preserved.
    
    Markdown is turned off in code blocks:
     [This is not a link](http://example.com)

To create not a block, but an inline code span, use backticks:

Here is some inline `code`.

For more help see http://daringfireball.net/projects/markdown/syntax