Bentô riz au fenouil et omelette au wasabi

Cette omelette, préparée à la va-vite ce matin, m’a coûté une spatule. Enfin, une maryse. Celle qui était fournie avec le mixeur, qui était fine et souple mais pas trop, et qui ne tenait pas du tout à la chaleur, comme je m’en suis rendue compte. Silly me. Pas de recette pour cette fichue omelette, déjà je suis vexée, ensuite, c’est de l’œuf battu avec du wasabi, rien d’extraordinaire.

Le ragoût de riz, par contre, en mérite une. Oui je suis injuste.

Ingrédients

  • 2 verres de riz
  • un gros fenouil
  • une échalote
  • un oignon
  • 2 gousses d’ail
  • une poignée de raisins secs
  • 1/4 de grosse boîte de petits pois
  • du fromage de chèvre frais

Modus operandi

Faire sauter quelques minutes l’échalote, l’oignon et l’ail coupés en tous petits morceaux dans de la bonne huile de l’olive. Baisser le feu (je le mets sur 2, sur une plaque électrique), ajouter le riz cru, remuer un peu et couvrir d’eau (à peu près 4 verres). Couvrir.

Couper le fenouil en petits morceaux, l’ajouter dans la marmite, ainsi que les raisins secs. Remuer, vérifier que ça n’accroche pas – si c’est le cas, baisser le feu et/ou ajouter un peu d’eau.

Laisser cuire tranquille une demi-heure environ.

Éteindre le feu, la chaleur résiduelle suffira à finir la cuisson (je parle encore et toujours de plaques électriques), et immédiatement mettre les petits pois et les mélanger.

Au moment de servir, ajouter du fromage de chèvre frais dessus ou dessous.

A gauche, ragoût de riz au fenouil. A droite, de bas en haut : omelette au wasabi, petites carottes cuites, rocher noix de coco qui déboîte.
A gauche, ragoût de riz au fenouil. A droite, de bas en haut : omelette au wasabi, petites carottes cuites, rocher noix de coco qui déboîte.

Verdict

J’avais oublié à quel point le fenouil, c’est bon. La prochaine fois, je réserve le cœur pour une salade composée, c’est tellement croquant et frais, tout en gardant le goût anisé typique, mais moins fort. Ici l’assemblage des saveurs se fait bien, chaque élément apportant la bonne note : anisée, salée, sucrée. Bon, la base oignon-échalote-ail s’est un peu fait oublier…

Laisser une réponse

Your email address will not be published. Required fields are marked *

To create code blocks or other preformatted text, indent by four spaces:

    This will be displayed in a monospaced font. The first four 
    spaces will be stripped off, but all other whitespace
    will be preserved.
    
    Markdown is turned off in code blocks:
     [This is not a link](http://example.com)

To create not a block, but an inline code span, use backticks:

Here is some inline `code`.

For more help see http://daringfireball.net/projects/markdown/syntax