Huile d’olive

Olives noires sur l'arbre
(source : Wikimedia)

L’huile d’olive, ça fait partie de ces produits avec lesquels j’ai été nourrie depuis l’enfance (bon, avec la crème aussi : vivre en Provence de parents dijonnais/jurassiens/parisiens ça fait de drôles de mélanges)(et ne parlons pas des tajines aux coings de mon papa °O°).

Il y a l’huile d’olive « de base », celle des supermarchés, qui est bonne, mais « meh », quoi. Elle est goûteuse, plus que l’huile dite neutre, mais bon, ça ne vaut pas celle que me fournissent de temps en temps mes parents et ceux de l’Amoureux. L’Amoureux, lui, il s’en fiche, il a pas de nez, quand je lui mets la bouteille dessous, il dit qu’il ne sent rien. Ça en fait plus pour moi :) Cette huile, ces huiles, car il y en de plusieurs sortes, sont tellement bonnes : cette odeur verte, piquante, ronde, enveloppante, et ce goût si fort (sérieusement, qui a dit que l’huile d’olive c’était une huile douce ?)…

Et là, Edda, de « Un déjeuner de soleil », propose de gagner, outre un exemplaire de son livre « Cuisiner avec les produits méditerranéens » un panier contenant huile d’olive (deux sortes !), pâte de pistache (je vais défaillir) et miel (gniiii). Alors, bien qu’il m’en coûte parce que je veux gagner, allez donc participer : http://www.undejeunerdesoleil.com/2015/03/gagnez-livre-cuisiner-les-produits-mediterraneens-edda-onorato-panier-gourmand.html.